SSSM – Acquisition de planches à masser

pic_w

Le SDIS de la Manche vient de faire récemment l’acquisition de 3 planches à masser (LUCAS 3). Elles sont déployées dans les 3 groupements territoriaux du département et sont disponibles dans le Véhicule Léger Infirmier (VLI) de Cherbourg pour le groupement Nord, dans celui de Carentan pour le groupement Centre et dans l’hélicoptère DRAGON 50 pour le groupement Sud.

pic_w

Le SDIS de la Manche compte équiper progressivement l’ensemble de ses VLI de planches à masser. Cette prévision d’équipement s’appuie sur les dernières recommandations des sociétés savantes internationales dans la prise en charge de l’arrêt cardiaque ILCOR (International Liaison Committee on Ressuscitation) et ERC (European Ressuscitation Council ). Elles insistent particulièrement sur la qualité du massage cardiaque pour l’amélioration du taux de survie des victimes dans un certains nombres de situations d’arrêt cardiaque:

  • Arrêt Cardio-Respiratoire par hypothermie
  • Arrêt Cardio-Respiratoire par intoxication par toxiques cardiotropes
  • Arrêt Cardio-Respiratoire devant témoins, chez sujet jeune avec facteurs de bon pronostic et absence de comorbidité
  • Infarctus du myocarde compliqué avec transfert direct en salle de coronarographie
  • Transfert d’une victime en vue d’un prélèvement d’organes ou de tissus sur cœur arrêté
  • Indication de circulation extracorporelle

Carentan

L’amélioration de la prise en charge des arrêts cardiaques est un des objectifs stratégiques relevé dans le nouveau schéma Départemental d’Analyse et de Couverture des Risques de la Manche (SDACR 2018/2022). Ces planches à masser viennent compléter le matériel à disposition des équipes médicales. Leur mise en œuvre est très rapide et assez simple.

imgp4772

La médicalisation de DRAGON 50 depuis le 15 juin 2017 et l’acquisition toute récente de ces 3 planches à masser sont autant de moyens récemment mise en œuvre pour améliorer la prise en charge des arrêts cardiaques sur le département porté par le Service de Santé et de Secours Médical du SDIS de la Manche. Ils s’inscrivent dans une volonté du SDIS de la Manche de placer la victime au cœur de son organisation.

 

FacebookTwitterGoogle+Partager